Remettre le consommateur au centre du jeu

Avec 15 TWh d’électricité et plus de 4 TWh de gaz livrés en 2016 à des clients professionnels dans l’hexagone, Alpiq est plus que jamais un acteur incontournable du marché de l’électricité et du gaz.

Notre orientation vers les grands et très grands comptes a été renforcée tout en accentuant notre présence sur le segment des PME-PMI consommant plus de 1 GWh/an, pour les mono-sites ou petits multi-sites.

Alpiq Energie France continue de mettre en œuvre sa stratégie de croissance maîtrisée qui lui permet de garder le plus haut niveau de qualité de la relation clients. En effet, aujourd’hui, la fourniture d’énergie a définitivement dépassé le stade de la simple vente de commodité. Plus que jamais, la relation clients est un élément primordial de la fourniture d’électricité et de gaz. C’est ce qu’a compris depuis longtemps Alpiq Energie France dont la qualité de la relation commerciale, la réactivité, l’innovation, la proactivité et les services administratifs (facturation et reporting) sont reconnus.

Dans cette perspective, le développement de notre espace client offre un panel de prestations à la main de nos clients. Parmi celles-ci, les alertes sur les puissances souscrites, l’énergie réactive, les jours « capacité » (PP1) ou une grande finesse d’affichage des courbes de consommation constituent autant d’outils offrant aux consommateurs une réelle capacité de réactivité sur le court terme et l’infra-journalier et de sécurisation de leurs budgets énergie.

Au-delà de la simple fourniture, Alpiq valorise les actifs de ses clients soit par le rachat d’énergie produite, soit par le développement de la flexibilité électrique. Cette dernière apparaît comme une des clefs pour faire face aux variations de la consommation et de la production, et permet de mieux intégrer les énergies renouvelables – toujours plus présentes dans notre mix – en évitant la sollicitation de groupes fossiles. La prochaine mise à jour de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) devrait confirmer l’importance du pilotage de la demande. Malgré un écosystème de l’effacement longtemps marqué par une forme de désinformation opportuniste et des développements réglementaires erratiques (voir par exemple le retard pris sur le prochain appel d’offres effacement), la France est à la pointe sur ce sujet alors même que l’Europe découvre la réalité technico-économique de l’effacement. Reste à lever le verrou de la valeur « réseaux » de la flexibilité, trop centralisée et insuffisamment à la main des acteurs de marché.

Patrick Cormerais (article publié par la newsletter de Gazelec)

Publié le : 01.10.2017